Les parcs d’activités (PAE)

Ils sont au nombre de trois. La zone d’activité économique mixte « le Haut du Sud » (Tintigny) et la zone d’activité économique mixte et industrielle « Les Coeuvins » (Habay) sont gérées par l’intercommunale économique de développement durable Idelux. Le troisième, nommée «Porte de Gaume » et située à Marbehan, est gérée par la commune de Habay elle-même.

Le parc d’activités « Les Coeuvins », d’une superficie de 48 hectares, est consacré exclusivement aux entreprises entretenant un lien étroit avec le transport et la route (logistique, vente, réparation et entretien de véhicules, carburants, etc.). Il a connu un extraordinaire développement, favorisé par la saturation des parcs d’activités plus proches du Grand-Duché. De plus, sa situation géographique idéale, en bordure d’autoroute, éloignée des zones d’habitat, le rend éminemment attractive pour les entreprises. Dix-huit entreprises y sont aujourd’hui installées, occupant cent-quatre-vingts personnes. Le projet de son extension, en intercommunalité avec les communes de Etalle et Tintigny, est à l’étude.

Sur cette zone se trouve également un Centre d’Enfouissement Technique (CET), géré par Idelux, qui traite et valorise les déchets ménagers et industriels non dangereux. Le site s’étend sur 45,5ha, mais le CET proprement dit occupe une superficie de 15,5 ha et occupe 55 personnes. Il est doté d’une capacité de 2,1 millions de m³. Mais pareille activité, de pareille ampleur, ne va sans conséquence pour la réputation de la commune et les relations de voisinage avec la commune d’Etalle.

Le parc d’activités « Le Haut du Sud », d’une superficie de 4,7 hectares, a été mis en oeuvre en 2007. Il accueille aujourd’hui six entreprises de secteurs divers (ébénisterie, scierie, parqueterie, chauffagiste, commerce en gros et dépannage automobile) totalisant vingt et un emplois. Le travail du bois, 1ère et 2ème transformations, y est bien représenté.

Le parc d’activités « Porte de Gaume », d’une superficie de 21,6 ha, héberge sept entreprises, pour la plupart tournées vers le marché local, totalisant cinquante-huit emplois. Plusieurs demandes d’installation sont en attente, pour lesquelles l’équipement de terrains supplémentaires est requis. La zone est située près de la gare, sans y être raccordée. La commune souhaite depuis longtemps que cette zone soit reliée à l’autoroute, afin de limiter le trafic dans le village de Marbehan et de provoquer un développement accru du parc. Toutefois, le tracé d’une possible liaison se heurte à un espace Natura 2000.

A première vue, l’existence de trois parcs d’activités économiques constitue un atout important pour le développement du territoire, d’autant plus que leurs différences (localisation, types d’entreprises) les rendent complémentaires et non concurrents. Mais ces trois zones, d’âge et de superficie variables, atteignent aujourd’hui, dans leur configuration actuelle, les limites de leur exploitation. Le parc de Tintigny, d’une capacité faible, est déjà à moitié rempli ; celui de Marbehan nécessite d’être désenclavé et rééquipé ; celui de Habay est proche de la saturation et est bridé dans son développement par une thématique restrictive. Ils ne peuvent donc satisfaire pleinement les demandes d’installation ou d’extension ou de relocalisation des entreprises.

Signalons encore que deux établissements présents à Habay sont de type Seveso (produits chimiques et pétroliers).